Le poste d’aiguillage de la Bastide, pourquoi faut-il le sauver ?

26 septembre 2014

Actualité, Culture, Patrimoine

Grâce à la compréhension et la participation de SNCF Infralog et RFF, le poste d’aiguillage  de la Bastide (près du pont Bouthier) dit « poste 1 » vient de faire le bonheur de nombreuses personnes avides de souvenirs et de connaissances. En effet, dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine le week-end dernier, des familles, des anciens cheminots, des passionnés de trains et histoire du rail, des anciens du quartier et des simples amateurs de curiosités se sont précipités dans le poste 1, unique cabine d’aiguillage, pour se délecter des explications d’Alain Cassagnau et de Jean-Claude Auvinet, deux grands spécialistes des chemins de fer.

Remplaçant les cabines de fortunes d’aiguillage placées le long des voies, ce poste construit dans les années cinquante a surtout servi au trafic des trains de marchandises. Son activité, s’amenuisant année après année à partir des années 70, s’est arrêtée définitivement vers 2007. Mais alors, pourquoi un groupe de passionnés et d’érudits se battent-ils avec autant de dynamisme et de pugnacité pour sauver ce poste d’aiguillage ? La réponse est simple : dans quelques temps (proches) tout le réseau ferroviaire de la Bastide va disparaître au profil de nouveaux espaces d’urbanisme. Cette avancée est normale et logique. On ne peut pas garder un patrimoine pour le simple plaisir de le garder. Cependant quelques alternatives pourraient voir le jour, si les volontés territoriales s’arrêtaient quelques instants sur les propositions de base présentées.

Que pouvons-nous sauvegarder ? : un tout petit territoire de 2 à 3 hectares d’installations ferroviaires, un poste d’aiguillage, une butte de tri des wagons, des tronçons de voies…puis un lieu couvert pourrait être créé sous le pont Bouthier afin d’y recevoir quelques locomotives et wagons, des expositions, des conférences, de la documentation etc…Cet outil grandeur nature d’outil pédagogique sous forme d’un Ecomusée ferroviaire pourrait devenir un fleuron de la Bastide. L’Espagne vient de prouver la faisabilité d’un tel projet, au grand intérêt économique et culturel, en créant ce même type d’espace à Mora la Nova près de Tarragone.

Aussi, à Bordeaux Bastide, accrochons nos wagons tous ensemble et tirons vers l’avenir les trains de la mémoire !

Mon blog perso : http://jcmbdx.unblog.fr

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Telkomselu5l |
Ennevelinews |
www . la page qui sert à ri... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sweet Dream Countdown
| Equimag
| Simple Journal